Le Musée Peugeot organise une vente aux enchères le 14 juin 2009

Le 14 juin prochain, le Musée de l’Aventure Peugeot, à Sochaux, met aux enchères ses doublons de véhicules rares. Parmi ces petits bijoux, deux “Formule 1″, une 905 et une Papamobile, à céder au plus offrant.

Afin de pouvoir acquérir des rares pièces dont il a besoin, ce Musée a décidé de se séparer au mois de juin de quelques unes de ces voitures exceptionnelles. Bien entendu, seules celles qui sont présentes en plusieurs exemplaires dans ses réserves seront mises en vente. Ainsi, voitures de tourismes, de compétition et même certains concept cars pourront dorénavant être acquis par des particuliers, moyennant quelques milliers, voire millions d’euros. Toutefois, le but du Musée demeure honorable : celui de pouvoir étoffer les collections présentées au grand public.

En effet, s’il y a plus de 20 ans de cela, lors de sa création, le Musée conservait une centaine de voitures, sa collection a quadruplé et atteint même les 450 véhicules.

Ces derniers relatent l’histoire de cette grande marque française, qui est une partie non négligeable de l’histoire de toute l’automobile. Malheureusement, l’espace du Musée n’est pas assez étendu pour exposer tout ce patrimoine. Et comme il faut de la place, les modèles qui ne sont pas uniques doivent faire de la place pour ceux qui sont stockés la majeure partie du temps dans les réserves.

Initialement, ces voitures « en plus » étaient présentes dans les stocks du Musée en tant que banques de pièces, ceci afin de pouvoir rénover celles qui sont exposées. Malheureusement, il s’avère que quatre ou cinq modèles semblables ne servaient pas à grand-chose et que pire, ils dormaient même dans la poussière. Et comme la direction du Musée veut faire les choses dans les règles de l’art, elle a donc fait appel à la première maison française des ventes aux enchères.

En effet, en plus d’être l’organisatrice des enchères, cette dernière doit également accomplir la lourde tâche d’enrichir le catalogue du Musée avec des voitures de collections privées. Ainsi, le Musée voit en cette vente aux enchères au bénéfice des particuliers un moyen de vendre des modèles qu’il a en double et de dénicher d’autres voitures conservées chez des collectionneurs.

Les pièces rares mises à prix sont nombreuses. Toutefois, le clou de cette vente aux enchères sera certainement une 905. Les autres véhicules à vendre, dont une Papamobile, une Lion VC 2 de 1909 et une Bébé 1913 marqueront également cette vente aux enchères, avec toute une liste de pièces maîtresses. La variété des voitures mises en vente est également surprenante. En effet, si certaines voitures s’acquièrent à raison de 1 500 € « seulement », d’autres valent cent fois plus ! C’est le cas des deux F1 présentées, dont la valeur est estimée à 100 000 euros l’unité. D’autres maquettes de concept cars et les Jordan-Peugeot pilotées par Martin Brundle et Eddie Irvine dans les années 90 seront également à cette vente aux enchères.

31 Mar, 2009